blog écrivain je suis écrivain

des structures régionales pour le livre sans les écrivains que savent-ils de la vie des écrivains

Il esiste une charte




Il esiste une charte des structures régionales pour le livre avec en exergue :
Le livre est toujours un moyen privilégié de démocratiser la culture, d’accéder à tous les savoirs, de garantir la diversité et la liberté de pensée.

Et pourtant, au moins en région Midi-Pyrénées, le Centre régional des lettres Midi-Pyrénées est une arme politiqe contre la liberté de pensée.
Est-ce l'ordre de M. Martin Malvy si le CRL marginalise tout écrivain qui ne bave pas devant les mains de ces élus ?



Ou alors, il faut leur mettre le nez dans leur charte ?

Nées du processus de décentralisation, les structures régionales pour le livre interviennent dans tous les secteurs du livre, de la documentation et de la lecture publique. Elles s’adressent aux publics, aux élus et aux professionnels.
Non : elles sont sous les ordres des elus... ici !

Tu parles :
- Soutenir la vie littéraire, de l’auteur au lecteur, et favoriser l’édition de création (toutes disciplines et tous supports) en région.

Tu parles :
- Contribuer à la préservation et la valorisation du patrimoine écrit et graphique.

Tu parles :
- Mesurer et accompagner, le cas échéant, les évolutions professionnelles.

le CRL méprise les initiatives du web (voir interview)

Tu parles :
- Fédérer les acteurs de la chaîne du livre et les sensibiliser aux enjeux interprofessionnels de l’économie du livre.
C'est subventionner les installés car ils font croire qu'ils votent BIEN ?


Alors, les autres CRL, ça se passe comment ?


Auteur écrivain

Le 28 09 2009 à 16 : 16